Les demoiselles Amadou

[Mazurka]

Vous étiez chères demoiselles, des rues de Nantes les deux pinsons.
Par vos robes et ritournelles, les sœurs Coquette et Papillon (1).
Vous étiez toutes deux lingères quand vers l'âge de cinquante ans
Par manœuvres concussionnaires on vous jeta sur le pavement

Une pauvre et vieille guitare vous permit de subsister
Et à Nantes en bord de Loire, vous chantiez sur le pavé
Que chantiez vous dans les rues, et dans les estaminets ?
Peut-être ''Le lys dans la vallée'', une romance signée Puget (2).

Vous étiez inséparables, vous restez inséparées
Même un accident de fiacre n'a pas su vous diviser
Quand Coquette perdit ses jambes il fallu une caisse à savon
Papillon trainait Coquette, Coquette suivait Papillon

Quel souvenir est-il resté de vos vies, de vos malheurs ?
Un portrait qui fut croqué par sieur Girin(3), dessinateur.
Vous étiez chères demoiselles, des rues de Nantes les deux pinsons.
Par vos robes et ritournelles, les sœurs Coquette et Papillon.

 

(1) Madeleine-Marie et Clothilde-Joséphine Chéreau étaient deux chanteuses des rues à Nantes au XIXieme siècle. Elles avaient pour pseudonymes Coquette et Papillon. Les nantais les avaient.surnommées "les demoiselles Amadou".

(2) Loïsa Puget (Paris, 11 février 1810 – Pau, 24 octobre 1889) est une compositrice française.

(3) Pseudonyme de Raoul de la Girennerie, caricaturiste au "journal amusant", un hebdomadaire du XIX siècle. Il est l'auteur du croquis qui semble être la seule représentation connue des soeurs Amadou.