Huelgoat

Pays des bois, pays de l’eau
Baigné de sources et de rivières,
Au gré des humeurs de la terre,
Au gré des humeurs de l’eau.

Poussent le granit et les ajoncs.
Naissent les contes et les légendes
Par ses chemins et par ses landes
Chevauchait le roi Gradlon

Il fuyait le flot, le naufrage,
L’eau aux portes de sa cité.
Il songeait, talonnant Morvac’h
à Dahu disparue, Ys submergée.

Suivez, après la mare aux fées,
Les blocs du chaos des pierres,
Voyez le ménage de la Vierge
Et la mare aux sangliers,

Pays des hêtres et des ajoncs,
Où l’eau courre à travers la lande,
Où naissent les contes et les légendes
Qui sont la mémoire des bretons.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.pencoat.org/dotclear/index.php?trackback/11

Fil des commentaires de ce billet