Les glénan

Nous avons quitté Préfailles,
Et mis le cap sur Fouesnant.
Nous naviguions par temps clair,
Avec belle mer et bon vent

Mais au large de Goulphar(*)
Noirs nuages au firmament.
La pluie sans cesse nous mitraille
Et le vent siffle dans les haubans.

L'océan lève des murailles
Nous faisons route vers les Glénan.
Après des heures de bataille
Les moutons sont travers-avant.

On a passé Castel Braz(**),
à babord Castel Bihan(**)
La tête de mort(**) défend la passe,
Cap sur Penfret(**), gare au jusant

Nous avons franchi la passe,
Vu l'île du Loch(**) et vieux-Glénan(**)
Les bluiniers(**) sur notre arrière
Virons au septentrion.

Nous avons mouillé nos ancres
Sur des fonds de sable blanc
Bien au chaud près de Drenek(**)
Gardons la chambre(***) pour quelques temps.

 

(*)    L'un des phares de l'île de Groix
(**)   îles et îlots rocheux de l'archipel des Glénan
(***) Mouillage abrité entre Drenek et Fort cigogne