Marionnig

Du fond de ma mémoire
je vous fais partager
l'histoire d'une brigande
native de Porz en haie.
En des temps de misère
au coeur du morbihan
naquit une fillette,
future chef de clan

Diwallet doc'h, mar he c'havet
Marionnig hag er Faouet

parmi les herbes folles,
elle a grandi pourtant,
parcourant les campagnes
et les marchés d'antan.
vendant au fil des jours
parures pour beaux atours,
et proposant céans
aussi laines et rubans.
Diwallet doc'h, mar he c'havet
Marionnig hag er Faouet

si quelques voleries
elle a commises pourtant
dépouillant les bourgeois
et même les marchands,
tenant maison ouverte
hôtel des trois piliers,
d'aider les opprimés
n'a jamais refuser.
Diwallet doc'h, mar he c'havet
Marionnig hag er Faouet

Dans une rue de Nantes
elle croisa son destin
mais ce fut à Quimper
qu'on prononça sa fin.
Des juges l'ont dit à pendre,
à pendre et torturer.
Jamais elle n’avoua,
mais elle fut condamnée.
Diwallet doc'h, mar he c'havet
Marionnig hag er Faouet

Ce fut un grand malheur,
pour les petites gens,
qu'occise soit ainsi
la compagnie Finefont.
De toute son histoire
elle n'a versé le sang.
Elle avait nom Marion,
retenez bien ce nom.
Diwallet doc'h, mar he c'havet
Marionnig hag er Faouet

Bibliographie:
 LOREDAN J;La grande misère et les voleurs au XVIII siècle, Marion du Faouët et ses "associés";Librairie académique PERRIN et Cie;1910; disponible sur gallica
 Trévédy J;Marie Tromel dite Marion du faouët; in Bulletin de la société archéologique du Finistère;mai 1884; archives départementales du Finistère

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.pencoat.org/dotclear/index.php?trackback/37

Fil des commentaires de ce billet